Nouvelle flash

Atelier « voyage au cœur de la sensibilité et hypersensibilité »

SAMEDI 25 novembre 2023

Au programme : exercice de respiration (normale, inversée, inversée comprimée), gestion des anxiétés / stress / auto-test, carte sur l’âme du monde/ un regard neuf sur la manière d’habiter le monde/ notre rôle / les 9 formes d’intelligence / méditation

pause conviviale thé / tisane, chacun peut apporter une gourmandise à partager

Recherche

Diaporama

montagne.jpg
Les différentes écoles d’hypnoses Imprimer Envoyer

Écoles de pratique

1) Hypnose éricksonienne :

Du nom de son créateur, Milton H. ÉRICKSON, sa méthode instaure un changement radical. Dans une pratique ancienne, les hypnotiseurs utilisaient une attitude assez autoritaire, usant de suggestions directes et restreignant ainsi la liberté des patients.

Milton Érickson propose une large souplesse, permissivité et simplicité  en optant le plus souvent pour des suggestions indirectes. Sa méthode tient compte de l’Homme dans sa globalité, pour s’adapter à son statut personnel, familial, social et professionnel.

L’hypnose éricksonienne reprend les concepts de Carl Rogers, le fondateur de l’APC –Approche Centrée sur la Personne- par l’écoute professionnelle  du praticien, l’attention centrée sur le patient et l’ouverture à l’empathie.

La personne rendue « active »  (quitte un rôle de «patient »  en attente d’un résultat !) par l’état hypnotique bénéficie d’un travail de l’inconscient sur le conscient. Elle se trouve encouragée à solutionner elle-même ses difficultés, ses enjeux. Le thérapeute se place en tant que guide, accompagne le sujet vers la conscience de son potentiel et de ses ressources naturelles.

D’ailleurs pour M. Érickson,  l’inconscient serait comme « un réservoir de ressources » d’où peuvent naître les solutions propres à chacun ». (Lire : Les principes de base de l’hypnose éricksonienne dans l’hypnose-médicale page 69).

L’individu en état hypnotique pourra faire basculer un apprentissage de son passé  -placé dans son inconscient-  vers sa conscience en vue d’assimiler certaines de ses capacités et de résourdre une problématique.

Auto-hypnose

Une fois sur la bonne voie, les bases de la méthode connues et comprises, le sujet pourra, s’il le désire, renforcer les bienfaits de son protocole, seul, par l’auto-hypnose.

 

  • 2) Hypnoanalyse :

Le travail du thérapeute consiste ici à utiliser les techniques hypnotiques et à explorer simultanément les mondes psychiques antérieur et actuel du patient.

Comme je ne suis formée qu’à l’hypnose éricksonienne, je ne développerai pas sur le site, cette pratique. Je vous laisse la liberté, si le cœur vous en dit, de lire des ouvrages de cette approche psychanalytique fondée par Freud.


  • 3) Hypnose médicale :

Ici, l’hypnose entre dans un protocole de soins exclusivement encadré par du personnel de santé. Certains hôpitaux ou cliniques proposent parfois à leurs patients de bénéficier d’une anesthésie sous hypnose, assurée uniquement par un médecin anesthésiste et hypnotiseur .

 

  • 4) Sophrologie et Hypnose bien distinctes :

Le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre, a créé la Sophrologie en regroupant différents courants bénéfiques pour le corps comme pour l’esprit  (yoga, zen, relaxation, psychologie, philosophie …)  dont une observation pointue de l’hypnose.

Parmi les techniques utilisées en sophrologie, on remarque donc quelques ressemblances avec l’hypnose.  Le sophrologue peut utiliser dans sa séance une métaphore, ou une suggestion directe ou indirecte, pour aider le consultant à évacuer son stress par exemple.

 

Hypnose et sophrologie, une différence essentielle !

L’hypnose ne relève d’aucune science à proprement parlée. Elle existe depuis la nuit des temps, difficile en effet de dater véritablement son apparition dans l’ère de l’humanité !

Tandis que la sophrologie a bien été inventée par A. Caycedo en 1960 avec une panoplie d’exercices spécifiques, comme la relaxation dynamique, la relaxation statique, où le sophronisé (personne qui bénéficie de la séance de sophrologie) se laisse guider par la voix du sophrologue vers des visualisations positives et constructives.